Le marcheur à pied

Réflexion et expérience de Pierre pesnon :

Que l’on soit un grand cardiaque comme moi-même ou pas, l’ensemble du corps médical s’accorde à dire qu’une marche à pieds, de 20 à 30 minutes par jour, est essentielle à l’entretien de l’organisme.

Pour le cardiaque, non seulement elle est fortement conseillée, dans le cadre de la rééducation des muscles du cœur, mais également vitale, après l’infarctus.

La sédentarisation est un véritable problème de santé publique. Il est prouvé qu’une semaine de ski ou quinze jours de randonnée par an, un jogging tous les dimanches, ne servent strictement à rien, seule une petite marche ou un peu de course à pieds journalière est réellement bénéfique. Aussi, je ne pourrai prétendre me faire donneur de leçon ou exemple à suivre, dans la mesure où j’étais certainement un spécialiste du moindre effort physique auparavant.
Deux infarctus, une profonde dépression nerveuse et 44 années pour prendre conscience que mon corps, fait de chair et de sang, avait besoin d’attention et de soins quotidiens. Mes débuts de marcheur furent plus que lamentables : tous les 2 ou 3 cents mètres, arrêt obligatoire pour cause de terribles douleurs musculaires des membres inférieurs et manque de souffle.

L’homme et l’universalité de la marche à pied et de la musique :

La marche à pied et la musique sont deux piliers universels incontournables. Concevoir un monde sans ses fondamentales est absolument impossible. Le « pourquoi » réside dans le fait que, dans chacun d’eux, il y a les notions de rythme et cadence. Pour exemple, la marche militaire est rythmique et cadencée par un tambour, une cornemuse… lorsque la grande histoire du monde nous retrace, par l’intermédiaire des écrits, ses faits de batailles.

En aparté, n’oublions pas que la marche à pied est le tout premier moyen de locomotion de l’homme, au même titre que sa voix en est le tout premier des instruments de musique.
Qu’elle soit balade, randonnée, sportive, la marche à pied ne peut s’effectuer autrement que par le rythme. Mon choix de marche sportive est lié à une recherche de fluidité et de coordination de tout mon corps, cadencé à la rythmique de ma respiration, tout comme la pratique de ma guitare de concert et de ma voix.